Environnement

Comment le magasin de Cynthia détourne la nourriture des sites d’enfouissement

11 mai 2022

Cynthia et Luke se tiennent côte à côte à l’intérieur de leur magasin, devant les présentoirs de fruits.
TBDTBDTBDTBD

« C’est enrichissant. »

C’est ainsi que la directrice de magasin Cynthia Dawson et le directeur adjoint de magasin Luke Edgar-Robertson décrivent les efforts de récupération alimentaire en cours dans leur magasin ZehrsMD à Owen Sound, Ontario.

L’établissement travaille avec Deuxième Récolte et son application et plateforme en ligne Bouffe Récup depuis 2019. En tant que plus important organisme de récupération alimentaire au Canada, Deuxième Récolte relie les détaillants et les centres de distribution à des associations et à des organismes de bienfaisance dans le besoin, dans le but de réduire la faim et d’éliminer le gaspillage alimentaire.

Les produits frais et congelés sont enregistrés dans l’application Bouffe Récup de Deuxième Récolte et sont ramassés par Centraide ou un organisme de bienfaisance local appelé OSHaRE. Les aliments qui ne sont plus vendables, comme les aliments de boulangerie rassis ou les garnitures de fruits et légumes du comptoir à salades, sont destinés à une organisation appelée Loop Resource, qui transporte ces produits dans des fermes locales pour nourrir le bétail.

Le soutien de Zehrs a permis à OSHaRE de servir plus de 100 000 repas pendant la pandémie.

« Ce fut une grande réussite en ce qui a trait à l’élimination des articles qui se retrouveraient inutilement dans nos sites d’enfouissement », affirme Cynthia. « Nous avons vu notre volume de déchets alimentaires diminuer considérablement. »

Son magasin détient l’un des volumes les plus élevés de tous les magasins Loblaw qui utilisent l’application Deuxième Récolte, une victoire qu’elle attribue au travail d’équipe et à la sensibilisation.

Lorsque de nouveaux collègues se joignent au magasin, ils apprennent l’importance d’éviter le gaspillage alimentaire, comment récupérer des aliments dont la date d’expiration approche et comment les rediriger de manière à profiter à la communauté.

« Nous réutilisons vraiment tout ce que nous pouvons », déclare Luke. « Et cela n’engendre pas plus de travail pour nous, car nous devons balayer la nourriture hors de notre système de toute façon. Au lieu de faire un pas à gauche vers la poubelle, nous faisons un pas vers la droite pour placer l’aliment dans la zone de dons désignée de l’entrepôt. »

Loblaw s’associe à Deuxième Récolte depuis 30 ans, et de plus en plus de magasins partout au pays utilisent l’application Bouffe Récup.

« Il y a environ 61 000 organismes sans but lucratif qui fournissent de la nourriture aux Canadiens », explique Lori Nikkel, directrice générale de Deuxième Récolte. « Nous devons nous assurer que la nourriture est disponible de plusieurs façons, et nous travaillons avec nos partenaires pour nous assurer que des aliments sains et nutritifs sont offerts à tous les organismes de bienfaisance qui en ont besoin. » 

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn