Responsabilité

Permettre aux communautés de donner une deuxième vie aux aliments

17 novembre 2022

Un homme tenant une boîte en carton de légumes frais
TBDTBDTBDTBD

La solution au problème du gaspillage alimentaire et de la faim semble simple : mettre les surplus alimentaires entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin. Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi facile. Bien que 40 % de tous les aliments distribués par les banques alimentaires canadiennes soient périssables, de nombreuses banques alimentaires n’ont pas la capacité de transporter, d’entreposer ou de préserver des ingrédients frais.

Il est essentiel de rendre les aliments périssables accessibles, qu’il s’agisse de repas préparés par des bénévoles, de produits frais, de viande ou de produits surgelés, dans une période où la demande pour les banques alimentaires a explosé¹. En réponse à ce problème, Loblaw s’est associée à Banques alimentaires Canada pour distribuer une série de subventions totalisant 200 000 $ afin d’aider cinq banques alimentaires locales à recevoir et à distribuer des denrées périssables avant qu’elles ne soient gaspillées.

« Loblaw exerce ses activités dans pratiquement toutes les communautés canadiennes, et, par conséquent, nous avons une responsabilité envers les communautés que nous servons », déclare Alain Brandon, vice-président, Développement durable, Répercussions sociales et Relations avec les gouvernements chez Loblaw. « Cette responsabilité comprend la maximisation de notre capacité à donner des aliments périssables aux banques alimentaires locales et, du même coup, la maximisation de la capacité des banques alimentaires à fournir aux Canadiens des aliments frais et nutritifs d’un océan à l’autre. »

Chaque communauté utilise ces subventions d’une manière différente pour en tirer le meilleur parti :

  • À St. Catharines et Thorold (Ontario), notre subvention a permis de fournir un nouveau camion réfrigéré qui est utilisé pour transporter et distribuer des aliments frais à 1 850 familles chaque mois.

  • À Spruce Grove (Alberta), la société Parkland Food Bank achètera un nouveau présentoir réfrigéré afin de préserver les aliments plus longtemps, ce qui leur permettra de conserver et de distribuer 75 % plus d’aliments frais aux personnes dans le besoin.

  • La Queens County Food Bank en Nouvelle-Écosse achètera un nouveau congélateur-chambre, augmentant de 25 % son approvisionnement en aliments surgelés par semaine.

  • Deux banques alimentaires supplémentaires en Saskatchewan et en Colombie-Britannique recevront de l’équipement pour construire des jardins communautaires, et plus encore.

Ce ne sont que quelques exemples de la façon dont nous réduisons le gaspillage alimentaire tout en améliorant l’accessibilité alimentaire, mais ce n’est pas tout.

En octobre, nos bannières de l’Ontario ont recueilli 159 000 $ pour Second Harvest, le plus grand organisme de sauvetage alimentaire au Canada. L’organisme prend des aliments frais et non vendus de producteurs et de détaillants comme nous, et les redistribue aux agences locales. Grâce à ces fonds recueillis, nous avons permis à plus de 400 programmes locaux, y compris des banques alimentaires, de distribuer environ 318 000 repas.

Plus tôt ce mois-ci, notre entreprise a franchi une étape importante avec nos partenaires de Flashfood : nous avons détourné 40 millions de livres de nourriture des sites d’enfouissement tout en épargnant plus de 110 millions de dollars en épicerie aux Canadiens. Le partenariat entre Loblaw et Flashfood, qui est maintenant offert dans 720 magasins et franchisés Loblaw, a des répercussions majeures à grande échelle.

Avec un plan visant à réduire ou à détourner les déchets que nous produisons de 50 % d’ici 2025, chaque kilogramme compte.

¹https://hungercount.foodbankscanada.ca/index-fr.php