Personnes

Ghada aborde le diabète

13 mai 2021

Une femme avec les mains dans les poches devant le comptoir de la pharmacie
TBDTBDTBDTBD

Plus tôt ce mois-ci, un client est venu voir la pharmacienne de longue date Ghada Gabr, qui est également pharmacienne propriétaire de trois magasins Shoppers Drug MartMD à Halifax. Sa vision était floue, il a remarqué qu’il avait constamment soif et il urinait beaucoup plus que d’habitude. Il savait que quelque chose n’allait pas, mais il n’avait pas de médecin de famille et ne savait pas quoi faire. Heureusement, Ghada savait.

« L’une des raisons pour lesquelles il s’est présenté en pharmacie était pour vérifier si son taux de sucre pouvait être la cause de ses symptômes », dit-elle. « J’ai donc effectué une évaluation CanRisk qui a montré qu’il était à risque élevé de diabète. J’ai également effectué une mesure de sa pression artérielle et un A1C, un test sanguin rapide qui mesure la glycémie. Sa pression artérielle était au niveau cible, mais son A1C était très élevé. Je l’ai immédiatement dirigé vers un médecin. »

Ghada a des dizaines d’histoires comme celle-là où son personnel et elle-même ont aidé des patients qui se sont présentés en pharmacie se plaignant de léthargie, de vertiges et d’autres symptômes du diabète, soit en leur donnant des conseils eux-mêmes ou en les envoyant en consultation chez des médecins et dans des cliniques sans rendez-vous, au besoin.

« Actuellement, il est très difficile d’obtenir une analyse sanguine en Nouvelle-Écosse », affirme-t-elle.

« Nous avons des patients dont les soins de routine et le suivi ont été perturbés, en particulier ceux liés au diabète. Certains n’ont pas eu de test depuis avant la pandémie! »

C’est là où Ghada et son équipe entrent en jeu. L’équipe offre plusieurs services destinés au dépistage et à la prise en charge du diabète, notamment des tests A1C qui coûtent 25 $ chacun, des évaluations CanRisk, des évaluations des ordonnances actuelles d’un patient et même des conseils pour changer son régime alimentaire. Et selon Ghada, ces services sont essentiels pendant la pandémie.

« Les taux de sucre dans le sang ont tendance à être élevés depuis la COVID », explique-t-elle. Cela est logique : le stress peut entraîner des changements dans la glycémie, tout comme le mauvais sommeil et le fait de dormir excessivement. En outre, les gens ne font peut-être pas autant d’exercice qu’avant et commandent plus de plats à emporter que d’habitude. Mais une glycémie élevée peut augmenter le risque de toutes sortes de problèmes de santé, y compris les complications cardiovasculaires.

Le fait d’offrir les tests A1C « rassure nos patients et nous donne également l’occasion de discuter avec eux de l’importance de l’alimentation et de l’exercice dans la gestion et la prévention du diabète », explique Ghada.

Elle raconte également un autre cas récent d’une patiente au début de sa trentaine avec de forts antécédents familiaux de diabète de type 2. La patiente était hésitante à faire des tests. Elle pensait qu’elle était beaucoup trop jeune pour s’inquiéter de sa glycémie. Mais Ghada l’a tout de même encouragée à faire un test A1C, et en effet, les résultats étaient inquiétants. Un résultat au test A1C de 6,5 est considéré comme diabétique; ses chiffres étaient entre 5,7 et 6,4.

« J’ai senti que la discussion que nous avons eue a changé son état d’esprit », se souvient Ghada. « Elle a décidé de commencer à prendre soin de sa santé et à changer son mode de vie pour prévenir le diabète. Ses chiffres étaient limites, alors le test A1C pourrait changer sa vie et l’empêcher d’être diabétique, si elle suit nos recommandations et nos lignes directrices. »

Pour plus d’informations sur le diabète, visitez la page sur le test A1C de Shoppers Drug Mart et consultez l’application PC Santé pour prendre rendez-vous avec une diététiste. 

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn