Diversité et inclusion

Loblaw aide Yawdi’s à prendre son envol

14 juillet 2021

Veneise sourit devant le présentoir de Yawdi’s en tenant dans ses mains deux pots de gelée de poivrons et de marinade à la jamaïcaine.
TBDTBDTBDTBD

En 2015, Veneise George cherchait un moyen de passer plus de temps avec ses enfants. Cette mère très occupée travaillait à plein temps comme gestionnaire de programmes jeunesses dans un organisme sans but lucratif de Toronto, et elle faisait du bénévolat dans sa communauté. Lorsqu’elle rentrait à la maison, elle devait souvent choisir entre préparer le souper et passer du temps avec ses enfants.

Cuisinière talentueuse ayant appris à se débrouiller en cuisine alors qu’elle n’était qu’une enfant, Veneise a rapidement trouvé une solution : un assaisonnement à la jamaïcaine frais qu’elle pouvait conserver au réfrigérateur et sortir chaque fois qu’elle voulait faire mariner une viande. Sa « création », comme elle ’appelle affectueusement, n’était pas seulement pratique, elle était délicieuse – et ses parents, amis de la famille et collègues de travail l’ont rapidement découvert.

Encouragée par leurs réponses, Veneise a développé d’autres produits, dont une gelée de poivrons et une moutarde. Elle s’est inscrite à un cours sur le démarrage d’une petite entreprise donné à la bibliothèque locale, a investi de l’argent pour adapter sa recette à la production et a trouvé un nom : « Yawdi's », le terme qu’on utilise pour parler d’un expatrié de la Jamaïque. Elle a commencé à vendre ses sauces dans des foires commerciales et des marchés, et elle a convaincu un magasin antillais local de Scarborough de vendre les sauces Yawdi’s.

Mais il lui restait beaucoup à faire.

« Vous devez payer pour vos étiquettes, vos recettes, l’installation, vos données nutritionnelles, dit-elle. Au début, je pensais que je mettrais mes produits en bouteille à la maison et que je les apporterais dans un magasin. Je n’avais pas réalisé qu’il y a beaucoup d’autres choses à faire! »

Entre en scène Loblaw et un programme ontarien destiné à aider les petites entreprises à mettre leurs produits sur les étagères des épiceries.

« Les fournisseurs s’adressent généralement à l’entreprise pour présenter leurs produits, explique Adrian Centea, directeur de catégorie chez Loblaw, mais cela peut être difficile lorsque vous êtes un petit joueur.

Essentiellement, ce programme donne aux petites entreprises la possibilité de se faire remarquer dans un grand magasin. Et nous le faisons d’une manière différente. Nous avons conçu un cadre qui nous donne l’occasion de présenter aux clients les entreprises qu’ils soutiennent, ce qui leur permet de créer un lien émotionnel avec chaque marque, au lieu de les placer sur les tablettes à coté des grandes marques concurrentes », explique-t-il.

Adrian dit qu’il s’est senti particulièrement responsable de veiller à ce que le programme rejoigne des groupes qui, par le passé, n’avaient jamais eu accès à des ressources de ce type, comme les Noirs et les autres personnes racialisées.

« Nous nous assurons de faire comprendre à notre communauté de fournisseurs que nous sommes à l’écoute, et que nous donnons à chacun une chance équitable de faire croître son entreprise. En tant que plus grand magasin d’alimentation du Canada, nous avons beaucoup de responsabilités sur les bras », dit-il.

Aujourd’hui, près de six ans après avoir eu l’idée de créer Yawdi’s, les produits de Veneise se trouvent dans plus de 100 magasins ZehrsMD, LoblawsMD, Votre Épicier IndépendantMD et Valu-MartMD en Ontario. Et si elle est extrêmement fière du chemin parcouru, elle sait aussi que c’est le signe de quelque chose de plus grand.

« Faire en sorte que les entreprises appartenant à des Noirs se retrouvent sur les étagères des magasins est la première étape vers l’élimination des obstacles systémiques à l’équité », dit-elle.

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn