Personnes

Rabie obtient un emploi à temps plein

28 octobre 2021

Rabie se tient devant les bureaux du siège social de Loblaw.
TBDTBDTBDTBD

En tant que l’un des gagnants de la première étude de cas « viser l’excellence opérationnelle » de Loblaw l’automne dernier, Rabie Shah était heureux d’avoir la chance de réclamer son prix : une entrevue pour un stage au sein de l’entreprise.

« J’ai pensé qu’il s’agissait d’une bonne façon de mettre le pied dans la porte », dit l’homme de 24 ans, qui a obtenu un baccalauréat en commerce de la Ted Rogers School of Management (Ryerson) de Toronto en décembre 2020. Mais plutôt qu’un stage d’été, Rabie a obtenu un emploi à temps plein. Il a commencé à titre d’analyste principal au sein de l’équipe de gestion du personnel en avril.

« J’ai toujours voulu travailler pour Loblaw; le fait qu’il s’agit d’une entreprise canadienne correspond à mes valeurs. L’accent mis sur la communauté et l’étude de cas est un excellent exemple de cela », partage Rabie.

Organisée par l’équipe de l’exploitation de l’entreprise, cette étude de cas a été la première que l’équipe a mise sur pied. On a demandé aux étudiants de la Ted Rogers School of Management de trouver des solutions novatrices à de vrais problèmes d’affaires. L’équipe de Rabie a battu cinq autres personnes avec une idée pour une application qui guide les clients dans les magasins et les aide à trouver les articles qu’ils cherchent numériquement.

Pendant l’étude, chaque équipe a été jumelée à un mentor. L’équipe de Rabie a travaillé avec Marc Detesan, directeur, Gestion du personnel, qui a répondu à leurs questions et fourni de l’information pour qu’ils puissent remplir leur étude. Il dit que cela a fait toute la différence.

« Marc était très coopératif et passionné par l’entreprise, ce qui était excellent pour moi; j’ai alimenté son énergie. »

Rabie est resté en contact avec Marc et a également établi d’autres liens au sein de l’entreprise qui l’ont aidé tout au long du parcours, ce qui lui a permis de connecter avec son gestionnaire actuel.

« C’est ce qui est génial à propos de ce genre de chose. Gagnez ou perdez, vous pouvez créer des liens significatifs. »

Il aidera à créer ces liens pour les étudiants participant à l’édition 2021 d’étude en tant que coorganisateur. Cette fois-ci, les équipes de la Smith School of Business de l’Université Queen’s et de la Ted Rogers School of Management auront la chance de participer, ce qui, selon Rabie, fera monter les enchères. « Ça va être excitant. »

C’est un moment qui boucle la boucle pour lui.

« Bien que ce soit la première étude de cas que l’équipe de l’exploitation de l’entreprise ait dirigée, j’ai été vraiment impressionné par son organisation et par l’occasion d’être jumelé à un mentor. Je veux mettre en vedette ce que fait notre entreprise et je veux que plus de gens de l’entreprise en sachent à ce sujet. »

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn