Responsabilité

Le plastique est devenu un problème, dont nous faisons partie

1 février 2021

TBDTBDTBDTBD

Dans un courriel adressé aux clients PC OptimumMC, Galen fait part de ses réflexions sur les déchets plastiques et sur la manière dont nous nous attaquons au problème. Voici son message.

Bonjour à tous,

Parmi les nombreux courriels que j’ai reçus de la part de clients ces derniers temps, ceux où l’on ressentait le plus d’indignation portaient sur les concombres. Plus précisément, pourquoi nos multi-emballages de concombres contenaient autant de plastique. Est-ce que ça vous rend fou, vous aussi? De toute évidence, ce type d’emballage avait sa raison d’être, notamment la sécurité des aliments, la préservation de la fraîcheur et la réduction du gaspillage alimentaire, mais voilà un parfait exemple qui témoigne d'un problème bien plus profond... soit les déchets plastiques.

Vous avez peut-être déjà entendu dire que la quantité de plastique présente dans nos océans dépassera bientôt la quantité de poissons et que chacun de nous ingère chaque semaine l’équivalent d’une carte de crédit en particules de microplastique. Voici une autre statistique : l'industrie des produits préemballés, industrie dont je fais partie, est responsable du tiers de tous ces déchets plastiques.

Je ne peux m’empêcher de penser que si nous sommes responsables du tiers du problème, nous devrions être responsables, au bas mot, du tiers de la solution. Après tout, nous développons les produits, nous concevons les emballages et nous vendons le tout.

Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre de la part de Loblaw alors que nous nous efforçons d’insuffler un nouveau souffle aux bons vieux « trois R » : réduire, réutiliser, recycler le plastique.

Nous éliminons les plastiques inutiles. Mettre en marché des multi-emballages de concombres comportant deux couches de plastique est tout simplement une aberration. Nous avons donc décidé de régler ce problème. Nous éliminons également les pailles et les bâtons à café, retirons 1,8 million de cintres en plastique du côté de Joe FreshMD et sommes à revoir l'ensemble de nos activités dans le but d’éliminer ce type de déchets non nécessaires. La dernière fois que j’ai vérifié, il y avait plus de 100 projets en marche, et ce n’est qu’un début.

Nous investissons dans le recyclage. Saviez-vous que notre industrie paie pour de nombreux programmes provinciaux de collecte sélective, jusqu'à 100 % dans certains cas ? La plupart fonctionnent bien, mais nous travaillons avec les gouvernements pour les améliorer. Je pense par exemple à la Colombie-Britannique, où d’excellents résultats sont obtenus, la majeure partie des déchets plastiques domestiques y étant maintenant récupérés, pour être ensuite réutilisés. Un approvisionnement constant en plastique recyclé est au cœur de l’approche d’entreprises innovantes comme Ice River Springs, une entreprise familiale d’ici qui est notre fournisseur d’eau de source naturelle embouteillée le Choix du PrésidentMD. Ils fabriquent toutes leurs bouteilles en plastique à partir de contenu recyclé post-consommation; à elle seule, cette entreprise canadienne utilise près de 25 millions de kilogrammes de plastique recyclé chaque année! Si nous combinons les bonnes décisions d’industrie avec les bons systèmes provinciaux, nous pouvons maintenir le plastique dans l'économie et hors de l'environnement.

Nous travaillons sur des options réutilisables. D'ici 2025, les emballages de tous les produits le Choix du Président seront recyclables ou réutilisables. Il s’agit là d’un engagement important et d’un sérieux défi. L’une des solutions créatives que nous avons mises de l’avant est le projet pilote que nous lançons aujourd’hui en Ontario avec LOOP, dont le système permet d’offrir les produits de grandes marques, dont certains produits le Choix du Président, dans des contenants qui peuvent être réutilisés encore et encore. Pensez au concept du laitier, mais en version moderne. Apprenez-en plus ici.

Ce n'est là qu'un aperçu de ce que nous faisons chez Loblaw et au sein de notre industrie. En fait, je collabore avec des dirigeants tant d’ici que du monde entier qui sont à la tête d’entreprises totalisant un chiffre d'affaires de près de 1000 milliards de dollars, afin que d’importants changements puissent être apportés à la manière dont nous utilisons le plastique. On parle notamment de l’élaboration de nouvelles Règles d'or pour la conception des emballages et du lancement, la semaine dernière, du Pacte canadien sur les plastiques. Le pacte réunit des membres fondateurs comme Loblaw, des grandes marques, des fabricants de plastiques, des recycleurs et des experts provenant de l’ensemble de la chaîne de valeur, afin que nous puissions tous prendre de meilleures décisions alors que nous tentons de faire notre part.

Nous réaliserons assurément des progrès. Nous vous en ferons part au fur et à mesure, par le biais de vidéos comme celle-ci, tirée d'une récente discussion que j'ai eue avec deux des plus grands experts en matière d’environnement au pays. Si ce sujet vous intéresse, rendez-vous sur notre site Projet Adeptes PC où vous trouverez des articles sur les emballages de produits alimentaires en plastique, le recyclage 101 et un mini-documentaire à propos de l’extraordinaire solution qu’a trouvée l’entreprise Ice River Springs pour enrayer le problème des déchets provenant des bouteilles en plastique.

Restez à l’affût. Nous voulons poursuivre la conversation. 

Portez-vous bien.

Galen

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn