Responsabilité

L’offre sucrée de Tony et Jennifer

25 mars 2021

Deux hommes dans l’établissement qui tiennent des produits de l’érable.
TBDTBDTBDTBD

Lorsque les déplacements ont été suspendus au début de la pandémie de COVID 19, Jakeman’s Maple Products a dû faire face à de lourdes pertes. L’entreprise, dont le siège social est situé à Beachville, en Ontario, vendait la plupart de son sirop d’érable et de ses mélanges pour crêpes aux aéroports, aux boutiques de souvenirs et aux restaurants. L’entreprise Jakeman’s s’est retrouvée avec peu d’acheteurs et une toute nouvelle installation de transformation de trois millions de dollars à exploiter. 

« Nous avons dépensé beaucoup d’argent pour l’ouverture de nos nouvelles installations, nous étions donc dans une situation difficile », explique Chad Jakeman, PDG de l’entreprise familiale qui existe depuis 1876.

C’est alors qu’il a communiqué avec Tony DiGiacomo, directeur de catégorie, épicerie de Loblaw. Chad et Tony s’étaient en fait rencontrés en 2019 pour parler des produits locaux de l’entreprise. Un an plus tard, son appel est tombé pile au bon moment.  

Au début de la pandémie, la demande pour le sirop d’érable et les préparations pour crêpes a bondi et l’équipe de Tony devait trouver davantage de produits.  

« En mars, nous nous sommes engagés à acheter tout ce que l’entreprise Jakeman’s avait en stock et bien plus encore », déclare Tony, qui a même parlé à ses homologues pour lister les produits. « Ils étaient dans la même situation que nous, c’était logique. »   

Aujourd’hui, les produits Jakeman’s sont offerts dans plus de 280 de nos magasins en Ontario, et les ventes enregistrées dans les divisions épicerie de Loblaw ont été importantes en à peine plus de six mois. 

Avant de devenir fournisseur pour Loblaw, les produits Jakeman’s étaient offerts dans certains magasins de la bannière FortinosMD, mais les produits étaient livrés directement à ces magasins. La distribution à grande échelle du sirop d’érable et des préparations pour crêpes de l’entreprise a radicalement transformé la situation. 

« L’augmentation de la demande des consommateurs a permis d’accélérer la pénétration des produits Jakeman’s dans les magasins et d’atténuer certains des problèmes qui, parfois, empêchent les petits producteurs de vendre leurs produits sur les tablettes », remarque Tony. Lui et son équipe, notamment Jennifer Correia, analyste de catégorie, épicerie de Loblaw, ont travaillé avec Chad dans le cadre du processus de mise en liste des produits et de commercialisation, et ont notamment fait quelques suggestions à propos de l’emballage de leur préparation pour crêpes et de leur sirop. 

« Finalement, Jakeman’s a décidé de présenter son sirop d’érable dans un pichet en plastique blanc plutôt que dans une bouteille en verre, afin de se distinguer des autres chefs de file du secteur du sirop d’érable actuellement sur les tablettes », explique Tony. 

« J’ai été surpris de voir à quel point ils m’ont soutenu », admet Chad. « Sans eux, nous risquions de devoir mettre du personnel à pied alors qu’aujourd’hui, nous sommes en pleine croissance. »  

En revanche, pour Jennifer, le fait de voir à quel point Jakeman’s est fier de ses activités et de ses employés a été une source d’inspiration. « Cela a poussé notre équipe à se dépasser parce que nous savons que cela est important pour eux et pour la communauté en général », dit-elle.  

En juin dernier, quelques semaines avant que les produits Jakeman’s arrivent en magasin, Tony et Jennifer ont visité l’installation de transformation de l’entreprise. « Nous voulions démontrer que nous soutenons les producteurs locaux qui proposent de bons produits », affirme Tony.  

« Nous leur avons fourni une plateforme et avons permis aux clients d’accéder aux produits de Jakeman’s dans nos magasins. D’ailleurs, Jen et moi sommes aussi des clients, c’est pourquoi c’est si gratifiant. » 

Vous avez des questions?

Trouvez-nous sur FacebookTrouvez-nous sur TwitterTrouvez-nous sur LinkedIn